Réalisation du logo et des flyers

Pour nous faire connaître, et pouvoir communiquer sur l’entreprise, il a fallut que nous nous interrogions sur l’identité visuelle du verger des plumes. Quelque chose qui soit à la fois simple, authentique et professionnel.

La communication n’est pas une chose qui nous est facile ou familière. Mais communiquer est nécessaire pour faire exister l’entreprise. L’identité graphique met en avant les valeurs que nous voulons porter et partager : préservation des écosystèmes, alimentation saine, ancrage local…

Donc nous nous y sommes mis !

Read More

Marché de Noël

stand du marché de noël

Ce weekend, nous avons participé à notre premier marché de noël !

Organisé par l’école de la commune, le marché s’est tenu samedi après-midi, sous un ciel couvert mais sans pluie.

Nous avons proposé les produits disponibles en cette saison : du miel, produit par nos ruches, et le jus des pommes du verger.

Read More

Des plumes pour les fêtes

Les plumes de nos volailles voyagent à travers la France pour être assemblées sur des bijoux et des figurines décoratives…

La créatrice est attentive à ce que les plumes proviennent de volailles élevées dans le respect du bien-être animal : élevage en plein air, parcs enherbés et boisés, espace suffisant.

Pour un cadeau tout en poésie, venez découvrir le monde des Jardins féériques d’Eden :

https://www.facebook.com/Lesjardinsfeeriques

La Faverolles : Une poule majestueuse qui a bon caractère.

Histoire

Cette volaille est originaire de France, plus particulièrement de l’Eure-et-Loir, de la commune de Faverolles.

La Faverolles nait en 1860 suite à de nombreux croisements entre la Brahma, la Houdan, la Dorking, la Cochin et enfin la Langshan.

La Faverolles n’a pas été créée par hasard. D’après le Journal Universel de la campagne publié en 1944, au début du XXe siècle les éleveurs cherchaient une volaille dotée d’une chair de bonne qualité afin de régaler tous les consommateurs de la capitale. Il faut savoir qu’une Faverolles de trois mois et demi était servie aux gourmets les plus difficiles, la finesse de sa chair était plus qu’appréciée.

Son succès la place dans le top des volailles les plus commercialisées en France. Malgré tout, elle finit par être supplantée par les races industrielles (Lohmann brown, Isabrown…) et disparait entre 1960 et 1970.

D’après Hervé Husson, c’est grâce à la Faverolles allemande que la race est reconstituée dans les années 80. Hormis une forme légèrement plus allongée et un coloris plus saumoné, elle garde les caractéristiques de son homologue française.

Read More

L’Orpington : une poule douce, calme et familière.

Histoire

En Angleterre, plus précisément dans le comté du Kent, William Cook souhaitait obtenir une poule à deux fins (œufs et chair) qui pouvait avoir de hauts rendements. En 1886, il crée alors la poule Orpington noire, cette race est le fruit de plusieurs années de sélections afin de trouver le bon croisement. Elle résulte du croisement entre la Langshan et la Plymouth Rock. Trois ans après l’Orpington blanche fait son apparition, elle est le fruit d’un croisement entre une Leghorn blanche, une poule de Hambourg noire et une poule de Dorking blanche. Ce coloris ne rencontrera pas un franc succès. Il poursuit ses recherches et en 1894 la Orpington fauve fait son apparition.

La Orpington créée par William Cook est différente de celles que nous avons aujourd’hui. En 1898 Joseph Partington croise la Orpington avec des Cochins, il crée alors cette poule au plumage léger et bouffant que nous connaissons tous.

A l’heure actuelle, la couleur fauve est la plus répandue, a contrario des porcelaine rouge que nous voyons plus rarement.

Read More